Accueil › Actualité des domaines skiables › Équipement de ski › Comment choisir son matériel de snowboard ?

Comment choisir son matériel de snowboard ?

Nos conseils pour votre équipement de snowboard : planche, fixations, boots...

Sur internet et en magasin, il existe une grande variété de snowboards. Pas facile de faire son choix avec beaucoup d'informations à digérer : le niveau, le style de glisse, la morphologie, la taille et la largeur de la planche, le type de fixation, les réglages des fixations, le type de boots… Sans parler du vocabulaire technique qui est incompréhensible pour un nombre important de riders : shape, cambre, stance, nose, tail, flex, goofy, regular, freestyle, all mountain ou freeride…

Alors comment bien choisir son équipement de snowboard sans se prendre la tête ? Suivez le guide, on vous donne les indications essentielles pour sélectionner ce qu’il vous faut avant de partir en séjour à la montagne... Si vous ne désirez pas acheter votre planche, consultez notre rubrique de location de matériel de ski et de snowboard.


Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Мария Приходько de Pixabay 

 

Etes-vous Goofy ou Regular ?

Autrement dit, comment savoir quel pied mettre devant en snowboard ? Afin de connaître votre pied d’appui, placez-vous debout, les pieds parallèles et fermez les yeux. Demandez à une personne de vous pousser dans le dos. Le pied que vous mettez en avant pour éviter la chute sera votre pied avant sur votre planche de snowboard. Les snowboarders Goofy mettent le pied droit devant et les snowboarders Regular mettent le pied gauche devant.


Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Мария Приходько de Pixabay

 

Quel est votre niveau en snowboard ?

Il est nécessaire de choisir une planche adaptée à votre niveau pour vous faire plaisir sur la neige. Ayez un jugement objectif et soyez honnête selon votre expérience et votre fréquence d’utilisation. Il sera ainsi plus facile de progresser.
 

  • Snowboarder débutant : en tant que novice, sélectionnez une planche souple avec peu de cambre qui sera plus tolérante afin de vous amuser plus facilement.
  • Snowboarder intermédiaire : en tant que snowboarder qui ride régulièrement et chaque saison d’hiver, choisissez un modèle polyvalent avec plus d’accroche qui vous permettra d’améliorer votre niveau.
  • Snowboarder confirmé : en tant qu’expert, slectionnez une planche rigide, précise et réactive pour exploiter pleinement votre potentiel.


Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Pexels de Pixabay

 

Quel est votre programme en snowboard ?

Autrement dit, quel est le type de terrain que vous appréciez tout particulièrement ?
 

  • Freestyle : planche adaptée au snowpark et vous permettant de glisser dans les 2 sens. Particulièrement plaisante, joueuse et maniable sur piste.
  • Freeride : planche rigide pour les amateurs de hors-piste et de terrains accidentés. Ce type de board très performante propose une accroche optimale. Réservé aux riders expérimentés avec de grosses cuisses !
  • All mountain : planche polyvalente à utiliser partout en montagne. Ce snowboard « à tout faire » offre de belles performances sur piste et hors-piste.
  • 100% Poudre : planche à utiliser uniquement en poudreuse. On peut généralement reconnaître ce type de snowboard à sa queue de pie. C’est une deuxième board à utiliser juste après les chutes de neige.
  • Splitboard : planche hybride découpée longitudinalement en 2, 3 ou 4 parties. Ce snowboard permet de devenir de véritables skis de randonnée à la montée et une seule et unique board à la descente.
 

Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Adrian Wheels de Pixabay

 

Quelle taille choisir pour votre snowboard ?

La morphologie est un critère prioritaire pour bien choisir la taille de votre planche (poids, taille, pointure, gabarit, sexe). Votre niveau et votre style de pratique sont deux facteurs à prendre aussi en compte.

Pour un usage freestyle, il est plutôt recommandé d’acheter ou de louer un snowboard assez court soit de 20 à 25 cm en moins par rapport à votre taille. Pour une pratique freeride ou all mountain, vous pouvez vous orienter vers une planche de 15 à 20 cm en moins par rapport à votre taille.

Conseil : vous devez vérifier la largeur de la planche par rapport à votre pointure. Si votre snowboard est trop étroit, vos chaussures vont dépasser et frotter dans la neige soit au niveau des orteils soit au niveau des talons. Si votre snowboard est trop large, vous n’allez pas pouvoir exercer de pression suffisante pour enclencher les virages. Si vous chaussez du 44-45, renseignez-vous le modèle « wide », un snowboard au patin plus large.


Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Wokandapix de Pixabay

 

Quels sont les différents types de cambre ?

Par définition, ce sont les zones de la semelle en contact avec la neige. C’est la courbure du snowboard vue de profil. A ne pas confondre avec le shape qui est la forme de la planche vue de dessus. Voici les 4 principaux types de cambre pour les riders les plus exigeants.
 

  • Cambre classique : la planche est en contact avec la neige au niveau du talon et de la spatule. Le milieu de la planche est le point le plus éloigné du sol.
  • Cambre inversé : la planche est en contact avec la neige au niveau du centre. Parfait pour le freestyle.
  • Cambre plat ou cambre zéro : la planche est plate du nose (spatule avant) au tail (spatule arrière). C’est un bon mix entre cambre inversé et cambre classique.
  • Cambre multiple ou cambre W ou cambre hybride : la planche offre des points de contact avec la neige au talon, au patin et en spatule.
 

Quelles fixations choisir pour votre snowboard ?

Les fixations donnent l’impulsion nécessaire à la planche afin de la diriger. Le choix va dépendre de votre programme, de votre style et de vos goûts. On va choisir un flex plus ou moins rigide ainsi qu’un spoiler plus ou moins haut et ferme selon votre pratique.

Pour un usage freestyle, on va sélectionner un flex souple avec un spoiler assez court. Pour une pratique all mountain ou freeride, on va choisir plus de rigidité afin d’apporter puissance et précision.

Les fixations traditionnelles se chaussent par le dessus et se règlent au niveau du coup de pied et au niveau des orteils. Le maintien est assuré par des sangles et des straps.

Certaines fixations de snowboard permettent de chausser en rentrant vos pieds par l’arrière. C’est très pratique au départ et à l’arrivée d’une remontée mécanique. Nul besoin à chaque fois de régler et d’ajuster les sangles.


Pour visser les fixations à la planche, il existe différents systèmes d’inserts :

  • Channel System (ICS),
  • 3D Pattern,
  • 2x4 et 4x4.



Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Heike Georg de Pixabay

 

Quels sont les réglages à faire sur votre snowboard ?

Avant de partir glisser et de profiter de la neige fraiche, il est nécessaire de régler les fixations. Le stance tout d’abord qui correspond à l'écartement des pieds sur le snowboard. L’angle des fixations ensuite qui est à choisir selon votre programme. A titre indicatif, voici des réglages possibles : Freestyle -15° à l’arrière et +15° à l’avant, All Mountain -6° à l’arrière et +18° à l’avant, Freeride : +15° à l’avant et à l’arrière.

 

Quelles boots choisir pour faire du snowboard ?

Longueur, largeur du pied, serrage du chausson, serrage de la botte…Voici encore plusieurs critères de choix à ne pas négliger.

Nos conseils

  • Renseignez-vous sur votre taille en Mondo Point (pointure en centimètres).
  • Retirez la semelle du chausson et posez votre pied dessus afin d’estimer la taille.
  • Chaussez vos boots, mettez-vous debout et effectuez le serrage.
  • A plat, les orteils se trouvent à fleur du chausson. En flexion, vos orteils reculent et ne sont plus en contact avec le bout du chausson. Votre talon ne doit pas décoller.


Bon à savoir : au fil du temps, le chausson a tendance à perdre un peu son épaisseur de mousse. Ne choisissez donc pas une taille trop grande !


Comment choisir son matériel de snowboard ?
©Anton Ganthaler de Pixabay


Selon votre niveau de snowboard et votre programme, vous pouvez opter pour des boots souples, de flex intermédiaire ou rigide.


A noter qu’il existe plusieurs types de laçages :

  • Fast Lock 2Z (lacet à tirer),
  • Cable Lock (câble et molette),
  • Boa Coiler (molette avec enrouleur),
  • Zone Lock (lacets avec 2 zones de serrage),
  • Cable Lock 2Z (câble, molette et strap).